La Présidente de l'UPJ à Bujumbura

15. 10. 05
posted by: Corneille KOMPOLO
Affichages : 1032

b1La Présidente de l'UPJ a échangé pendant 4 heures dans la journée du 23 juin 2016 à Bujumbura, la Capitale Burundaise avec plus de 300 jeunes Burundais venus de tous les coins du pays. Cette échange s'est deroulée en présence du Président du Sénat Burundais Honorable Révérien Ndikuriyo et du Maire de la ville de Bujumbura Mr Freddy Mbonimpa.

Prenant la parole en se focalisant sur l'Afrique que nous voulons, l'aspiration de l'agenda 2063, Elle a interpellé aux jeunes Burundais que le Burundi est plus important que leurs divergences, car l'amour de la patrie doit passer en premier avant les partis et les appartenances, le nationalisme doit primer sur l'ethnicité et le tribalisme, les jeunes doivent jouer un rôle très important dans le processus de paix car leur avenir et l'avenir de toute une nation en dépend.

La Présidente de l'Union Panafricaine de la Jeunesse les ai rappelé que personne ne va aimer leur pays plus qu’eux même " personne n'aimera le Burundi plus que les Burundais eux même". Peu importe les problèmes, la responsabilité revient aux Burundais de préserver la souveraineté de leur Nation.

A cette occasion, elle a salué les efforts fournis par S.E Pierre Nkurunziza Président de la République du Burundi et tout le peuple Burundais pour leur implication dans le processus de paix et de réconciliation, rappelant qu'autre fois, le Burundi était un État qui servait d'exemple et qui avait réussi à préserver les acquis de la paix en tant qu'un pays post-conflits. En outre, elle a lancé un appel au Conseil de Sécurité de l'Union Africaine dont les membres séjournent aussi au Burundi, d'envisager des solutions africaines aux problèmes africains.

Recommandant aux autorités Burundaises de promouvoir l'entrepreneuriat chez les Jeunes pour barrer la route au chômage des jeunes qui est la principale cause des manipulations politiciennes chez les jeunes.

La Présidente a aussi souligné également l'aspiration de l'agenda 2063 pour une Afrique que nous voulons, c'est une Afrique selon les aspirations de Nkwame Nkrumah, de Patrice Emery Lumumba, de Mwalimu Nyerere, de Simon Kimbangu et Autres.

L'Afrique que nous voulons n’est pas celle que nous sommes entrain de vivre aujourd'hui, car nous n'apportons pas des solutions africaines aux problèmes Africains.

4 heures d'échange avec la jeunesse Burundaise ont permis de mieux comprendre la situation de ce pays.

Parmi les Jeunes qui ont pris la parole figurait à ce débat, certains ont pris part à des massacres à Bujumbura après manipulations et aujourd'hui ils ont réintégré la société.

Enfin, Francine MUYUMBA a recommandé aux médias internationaux à faire justice au peuple Burundais pendant cette période de processus de paix. Promis aux jeunes Burundais un soutien dans ce processus de paix et sur d'autres questions importantes de la jeunesse.