Libye, Communiqué de la Présidente de l'Union Panafricaine de la Jeunesse

17. 11. 19

logo upj vrai

VENTE AUX ENCHÈRES DES MIGRANTS EN LIBYE

Communiqué de la Présidente de l'Union Panafricaine de la Jeunesse

18 Novembre 2017 - L'Union Panafricaine de la Jeunesse a appris avec profond regret la vente aux enchères des migrants en Libye, des personnes pourtant ayant commise aucun délit qui se sont vues réduites en esclaves chose inacceptable et condamnable en ce 21ème Siècle surtout sur la terre Africaine.

Nous demandons à l'Union Africaine de créer une commission d'enquête devant se rendre en Libye dans les heures qui suivent afin d'enquêter sur terrain et mener des actions concrètes pour mettre fin à ces atrocités.

Cette commission aura également la charge d'examiner la possibilité de rapatriement des migrants détenus sur le sol Libyen dans leurs pays respectifs dans le respect des droits de l'homme et les conventions internationales.

Nous demandons l'opérationnalisation du Fonds Africain pour le développement de la jeunesse et nous sollicitons à ce que ça puisse venir en aide aux jeunes Africains soufrant actuellement en Libye dans un esclavage moderne. Chaque dirigeant Africain devra prendre la responsabilité d'assurer le retour au pays de ces compatriotes ressortissants avec l'appui de ce Fonds Africain de la jeunesse pour lequel nous demandons la contribution de tous les Africains y compris ceux de la Diaspora surtout nos frères Footballeurs, Artistes de toutes les catégories, Philanthropes et autres.

Ces actes nous rappellent de plus en plus la nécessité de la création d'emplois des Jeunes sur le Continent et interpellent les Dirigeants Africains à investir dans la jeunesse, qui est une priorité que plusieurs de nos Chefs d'Etat semblent ne pas prendre en compte. Ecouter les Jeunes, considérer les jeunes, impliquer les jeunes, former les jeunes car le manque de cette politique est la raison qui pousse les jeunes Africains à abandonner leurs États.

Comme le Sommet AFRIQUE - EUROPE pointe à l'horizon nous demandons que cette rencontre puisse débattre sur la crise des migrants en Libye et en aboutir à des solutions adéquates sachant que le thème central de ce sommet est axé sur la jeunesse.

L'Afrique ne peut pas continuer à fermer les yeux sur les horreurs inimaginables endurées par les migrants en Libye.

Ensemble, nous pouvons arrêter cette pratique inhumaine.

Encore une fois nous condamnons la vente aux enchères des migrants en Libye et des personnes réduites à l'esclavage car nous sommes indignés et infligés par ces atrocités inhumaines.

Pour l'Union Panafricaine de la Jeunesse

La Présidente

Francine Furaha MUYUMBA

Transmis par le Bureau de Presse de l’UPJ

Contacts :   (+243) 859434665

           810697278 

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.      www.pyu.org