Appel à candidature pour Commissaires de l'Union Panafricaine de la Jeunesse

18. 11. 22

Lors de sa première réunion à Bamako, le Comité Exécutif de l'Union Panafricaine de la Jeunesse (UPJ) a chargé le Président, en collaboration avec le Secrétariat de l'UPJ, de nommer des commissaires capables de diriger six nouvelles commissions. Les commissaires seront responsables devant le Comité exécutif et participeront à toutes les réunions du Bureau sans droit de vote jusqu'à la fin du mandat du Comité Exécutif. Leurs avis sont consultatifs. Lors de cette réunion, le Comité Exécutif a chargé le Secrétariat de rédiger les termes de références afin de procéder à la désignation des commissaires.

Les commissions approuvées par le 5ème Congrès sont :

PAIX ET SECURITE, EMPLOI ET ENTREPRENEURIAT DES JEUNES, ÉDUCATION, SANTÉ ET MODE DE VIE, PARTICIPATION POLITIQUE, PARTICIPATION CIVIQUE

I. Profil, rôles et responsabilités

a. Commissaire à la Paix et à la Sécurité

Son rôle principal sera de conseiller sur les stratégies qui font de la jeunesse un acteur important dans le processus de prévention des conflits et de maintien de la paix.
Le Commissaire à la paix et à la sécurité doit bien comprendre la résolution 2250 du Conseil de sécurité, l’Agenda 2063 / Aspiration 4 de l’Union Africaine, ainsi que d’autres documents clés visant à promouvoir l’autonomisation des jeunes dans le processus de paix. Le commissaire doit parler l’une des six langues de l’Union Africaine. De plus, il/elle doit être capable de communiquer en français ou en anglais.

Le Commissaire sera tenu de :

1. Vulgariser la résolution 2250 afin que les jeunes soient conscients de leur rôle dans la promotion de la paix ;
2. Combler les lacunes et définir les priorités pour promouvoir et soutenir la participation active des jeunes à la prévention, à la transformation des conflits, à la cohésion sociale et au maintien de la paix dans leurs communautés, leurs institutions, leurs pays et leurs régions.

b. Commissaire à l’Emploi et l’Entrepreneuriat des Jeunes

Il/elle a une connaissance approfondie en finances et a des compétences en gestion de projet et persuasion dans l'une des six langues de l'Union Africaine. De plus, il/elle doit être capable de communiquer en français ou en anglais.

Le Commissaire sera tenu de :


1. Promouvoir l’emploi et l’entrepreneuriat des jeunes sur l’ensemble du continent Africain à travers des programmes particuliers.

c. Commissaire à l'Éducation

Son rôle principal sera d’élaborer des stratégies sur la manière de sensibiliser davantage les jeunes à l’accès à une éducation de qualité et d’aider l’UJP à contribuer à la mise en œuvre du pilier « Éducation » de l’Agenda 2063 de l’UA. Le commissaire devrait avoir une compréhension claire des défis auxquels sont confrontés les jeunes dans le secteur de l'Éducation et connaître les politiques éducatives visant à surmonter les défis actuels. Il/elle est expert dans le domaine et a de bonnes compétences critiques, ainsi que de bonnes compétences en recherche, en lecture et en expression orale dans l’une des six langues de l’UA. De plus, il/elle doit être capable de communiquer en français ou en anglais.

Le Commissaire sera tenu de :

1. Vulgariser et mettre en œuvre les programmes de l’UNESCO visant à améliorer la qualité et la pertinence de l’éducation sur le continent Africain en renforçant les capacités nationales pour faire face aux défis de l’enseignement et de l’apprentissage, y compris ceux liés aux enseignants;
2. Proposer des politiques et solutions éducatives innovantes contribuant à améliorer l'accès à une éducation de qualité.


d. Commissaire à la Santé et Mode de vie

Celui-ci est un expert dans le domaine et a de bonnes compétences critiques, ainsi que de bonnes compétences en recherche, en lecture et en expression orale dans l’une des six langues de l’UA. De plus, il/elle doit être capable de communiquer en français ou en anglais.

Le Commissaire sera tenu de :

1. Donner la possibilité à tous les jeunes africains et à la diaspora de visiter des endroits sur leur continent, au-delà de leur région
2. Encourager les jeunes à voyager en Afrique pour découvrir d’autres cultures et langues et partager les leurs ;
3. Utiliser efficacement les plateformes disponibles pour promouvoir les villes africaines;
4. Attribuer chaque année une Ville de la jeunesse africaine et développer ses critères de selection.

 

e. Commissaire à la Participation Politique

Le commissaire devra apporter des idées novatrices pour aider à résoudre le problème. Le commissaire chargé de la participation politique plaidera pour le rajeunissement de la classe politique sur un continent où les 5 plus longues présidences en 2015 se sont cumulées à 169 ans.
En outre, il/elle plaidera pour une meilleure représentation de la jeunesse en politique. Il/elle est expert dans son domaine et a de bonnes compétences critiques ainsi que de bonnes compétences en recherche, en lecture et en expression orale dans l'une des six langues de l'UA. De plus, il/elle doit être capable de communiquer en français ou en anglais.

Le commissaire devra :

1. Plaider pour un quota minimum des représentants de jeunes dans la politique et d'autres organes de décision. Cela signifie que les jeunes doivent être inclus dans les partis politiques et pas seulement laissés dans « l’aile jeunesse » desdits parti.

f. Commissaire à la Participation Civique

Le commissaire devra apporter des idées novatrices pour aider à résoudre les problèmes actuels. Il/elle est expert dans son domaine et a de bonnes compétences critiques, ainsi que de bonnes compétences en recherche, en lecture et en expression orale dans l’une des six langues de l’UA. De plus, il/elle doit être capable de communiquer en français ou en anglais. Les actions du Commissaire doivent être dans l’intérêt de la jeunesse africaine dans les six régions d’Afrique.

Le commissionnaire sera tenu de :

1. Plaider en faveur de l’éducation civique nationale dans les écoles secondaires afin que les jeunes soient préparés à faire face au monde en connaissant leurs droits et leurs responsabilités ;
2. La vulgarisation du travail de l'UA envers la jeunesse ;
3. La vulgarisation des textes légaux nationaux et de l'UA qui concernent les jeunes ;
4. La mise en œuvre de la Charte Africaine de la jeunesse, en particulier de l'art.10.3§b sur le développement, de l'art.11 sur la participation des jeunes et de l'art.26 sur les responsabilités de la jeunesse.


II. Critères & Qualification

Être un jeune africain inspirant avec un engagement démontré envers les problèmes de la jeunesse et désireux de travailler avec les jeunes ; les candidatures de jeunes femmes sont particulièrement encouragées ;

1. Avoir fait preuve de leadership en matière de jeunesse et être capable de mobiliser des ressources.
2. Avoir une expérience nationale, régionale, continentale et internationale, être un excellent communicateur et capable d'exprimer et de clarifier les opinions, les intérêts des jeunes africains.
3. Expérience de la facilitation des dialogues et processus multipartites ;
4. Avoir entre 23 ans et 35 ans.

Une demande dûment remplie doit inclure

• Réponses à toutes les questions critiques et justifications.
• Curriculum Vitae actualisé (résumé en 3 pages)
• Lettre de motivation (1 page)
• Lettre de référence du ministère de la jeunesse de son pays ou son équivalent.

NB : Les 13 pays se trouvant déjà dans le comité Exécutif de l'Union Panafricaine de la jeunesse ne sont pas concernés.

Le formulaire de candidature doit être saisi et rempli au complet.

Voici le liens, pour acceder au Formulaire CLIQUEZ ICI

Notez que nous ne sommes pas en mesure d’examiner les candidatures incomplètes.


Date limite de candidature : 20 Décembre 2018